Vous êtes nombreux à chercher des appareils auditifs invisibles, qui soient vraiment d’une discrétion absolue dans l’oreille, et qui assurent des performances digne des meilleurs appareils BTE ou Ric (ceux qu’on place derrière l’oreille). Les prothèses nouvelles génération de type IIC (Invisible in the Canal) – en français « invisible dans le conduit auditif » – sont à même de soutenir cette comparaison et d’offrir un boitier miniaturisé, de la puissance, puis du confort dans le bruit. Voici donc une sélection de 4 prothèses auditives IIC vraiment très discrètes qui devrait vous ravir :

prothèse ultra discrete

Phonak Lyric, la véritable prothèse 100% invisible :

Ce n’est pas à proprement parlé une prothèse IIC, mais une petite révolution qui en a les caractéristiques de miniaturisation, poussées à l’extrême. C’est l’appareil le plus discret du marché : le Phonak Lyric est tout simplement invisible. Très petit, il se place très profondément dans le canal de l’oreille, juste avant le tympan, grâce à un accessoire d’insertion. De par cette position, la qualité du son amplifié vers le tympan reste naturelle.

le concept lyric par PhonakLa prothèse, autonome, ne s’enlève qu’en cas de remplacement ou de certaines activités subaquatiques (ou médicale type radiologie). Elle résiste à l’eau de la douche et à la poussière, mais doit être enlevé si vous prévoyez d’immerger la tête en profondeur sans bouchon d’oreille, car elle n’est pas totalement étanche.

Vous n’avez pas à gérer la consommation de piles puisque le Phonak Lyric est un appareil à la durée de vie réduite, environ quelque mois, cela dépends de facteur physiologique du conduit auditif et de l’utilisation par la personne. Lorsque la prothèse n’émet plus, il faut la remplacer par une nouvelle, qui effectuera un nouveau cycle d’amplification et de traitement du son.

Signia Siemens Insio Imini 7 Primax, le top de la discrétion :

photo du signia imini 7 primax iic
la gamme Insio de Siemens/Signia est réputé pour être performante sur les boitiers miniaturisés. La version la plus petite, la Imini IIC, est moulé sur mesure pour une discrétion optimale au coeur de votre conduit auditif. Et dans ce tout petit boitier, Signia a réussi à faire rentré sa dernière puce Primax avec toutes ses performances et son programme de gestion du son.

C’est donc une qualité sonore de très haute volée, proposée ici dans une aide auditive de moins d’1cm.

Pour les malentendants habitués à Siemens/Signia, cet appareil auditif est clairement l’invisible pour lequel vous devez opter car vous retrouverez tout l’univers de la marque et sa connectique : contrôle depuis le smartphone avec TouchControl, boitier à distance type Easytek et télécommandes de la série Pocket également compatibles. Bref, tout l’embarras du choix et la plupart de vos accessoires encore compatibles…

Oticon Alta Pro 2 version IIC, l’invisible moins cher :

oticon alta pro 2 invisible Oticon n’est pas en reste et fournit nombre de ses prothèses au format IIC. Nous avons donc choisi de prendre les meilleures performances disponibles chez Oticon, soit la gamme Alta 2, et de vérifier si le type IIC est disponible dans cette gamme. Nous trouvons effectivement un appareil auditif Alta Pro 2 IIC très discret, décliné en plusieurs couleurs de coque assez naturelles, pour coller à votre teint de peau. La version Extérieur noir/ Intérieur transparent semble très efficace et passe partout.

Alta Pro 2 IIC reprend les technologies phares de la marque danoise, en IIC comme en contour déporté : Speech E-guard, SpatialSound et YouMatic. Egalement à noter, un système de gestion des acouphènes intégré. La connectivité au système Oticon ConnectLine est conservé : si vous êtes déjà possesseur d’Oticon, vos accessoires ConnectLine restent utilisables.

Enfin, petit avantage et non des moindres, Oticon propose les tarifs plus abordables. le rapport qualité/prix pour cette prothèse auditive invisible est très intéressant.

Resound Linx 2 9 IIC, l’alternative crédible :

appareil discret lynx 2 9 resound
On ne parle pas souvent de Resound, qui fabrique pourtant une prothèse IIC de très petite taille : le Resound Linx² 9 intra canal. Elle propose tout ce qu’on attends d’une aide auditive discrète moderne : la qualité du son vaut le détour, grâce à une vitesse de traitement du signal très rapide, et la connectivité/ contrôle à distance via smartphone est éprouvée.

Conclusion : quel discret choisir?

Pour conclure rapidement, si vous cherchez le confort et la discrétion optimale, le Lyric de Phonak est insurpassable. Signia talonne avec l’Insio Imini 7px, avec une prothèse certes un peu moins discrète (ça reste très discret) mais avec l’apport de la puce Primax et l’éventail technologique signé Signia, la bataille est serré. Oticon surprend, parce qu’il offre avec l’Alta la discrétion que vous recherchez, mais aussi de la qualité d’écoute et de la connectique à un prix beaucoup plus intéressant. Si vous cherchez un bon rapport qualité prix sur du discret, l’Alta 2 IIC est un bon choix. Le Resound Linx 2 9 ferme la marche mais ce n’est pas péjoratif : il offre de bonnes performances mais est coiffé par le positionnement prix de l’Alta 2 d’Oticon.

Vous avez aimé? Partagez-le :
  • 3
  •  
  •  
  •