La sécurité sociale prend en charge le remboursement des appareils auditifs à conditions que vous possédiez une prescription médicale, et que votre ou vos prothèses soient sur la liste des produits et prestations plus connu sous le nom de LPP. Le remboursement des appareils auditifs varie en fonction de plusieurs critères comme l’âge, le type d’handicap et l’appareil choisi.

Appareil auditif : remboursement de la sécurité sociale

Selon votre âge la sécurité sociale rembourse plus ou moins bien votre prothèse auditive. La caisse primaire d’assurance maladie rembourse bien mieux les appareils auditifs des patients de moins de 20 ans ou de ceux présentant un déficit auditif cumulé à un handicap de cécité, par exemple, que des autres malentendants.

infographie remboursement des aides auditives par la la cpam

Montant des remboursements de prothèse jusqu’à 20 ans (non inclus) ou handicap de cécité

Si Vous avez moins de 20 ans ou que vous êtes atteint de cécité inférieur à 2/10 et d’un déficit auditif, la sécurité sociale prend en charge vos prothèses auditives à hauteur de 60% sur la base du tarif de la LPP et selon la catégorie d’appareillage auditif défini ci-dessous :

classe A : 900€ tarif de base soit 540€ remboursés
classe B : 1000€ tarif de base soit 600€ remboursés
classe C : 1250€ tarif de base soit 750€ remboursés
classe D : 1400€ tarif de base soit 840€ remboursés

Montant des remboursements de prothèse à partir de 20 ans et plus

Si vous avez 20 ans ou plus, les audioprothèses sont remboursées à 60 % sur la base d’un tarif forfaitaire fixé à 199,71 euros, quel que soit la classe d’appareil choisi. Vous serez donc remboursés 119,82€ par aide auditive par votre caisse primaire d’assurance maladie.

le faible montant de ce remboursement, qui correspond au montant reçu par la grande majorité des déficients auditifs, est depuis longtemps un frein à l’appareillage auditif.

Les remboursements des frais d’entretiens

Les frais d’entretien sont pris en charge à 60 % sur la base d’une allocation forfaitaire annuelle fixée à 36,59 euros sur présentation des justificatifs de dépense (piles, accumulateurs, pièce de rechange, réparation…).

Divers accessoires auditifs peuvent aussi être pris en charge à hauteur de 60 % sur la base de tarifs fixés.

La CMU-C et l’AME interviennent aussi dans le remboursement des aides auditives

Depuis Janvier 2016, la CMU a donné naissance à la Protection Maladie Universelle PUMA auquel s’ajoute la CMU-C, une complémentaire santé gratuite qui vous permet d’obtenir un meilleur remboursement de vos aides auditives.

Par ailleurs, l’aide médicale d’état AME permet aux personnes sans titre de séjour et résidant en France, de bénéficier également de condition de remboursement des aides auditives.

Le remboursement des prothèses avec la CMU-C

infographie remboursement cmu-c

La CMU-C intervient à la façon d’une mutuelle santé pour améliorer le remboursement des aides auditives, en complément de la protection universelle d’assurance maladie.

Effectivement, elle rembourse les 40% restants laissés par la régime général sur la base des tarifs de la LPP.

Ici encore, les moins de 20 ans et les handicapés avec cécité sont séparés des 20 ans et plus, avec de grosses différences de remboursement et de plafonnement à la clef.

En effet, les bénéficiaires de la CMU-C sont plafonnés sur le prix maximum de vente des prothèses, en fonction de leurs situations personnelles et de la classe de l’appareil. cf ci-dessous :

infographie des plafond maximum éligible au prothèse cmu-c

Remboursement par la CMU-C des moins de 20 ans et des déficients visuels (inférieur à 2/10)

Le remboursement est particulièrement intéressant pour les moins de 20 ans et les déficients visuels, avec de gros montants et des plafonds haut:

classe A : 360€ remboursés en plus de la PUMA, prix max de la prothèse : 900€/prothèse.
classe B : 400€ remboursés en plus de la PUMA, prix max de la prothèse : 1000€/prothèse.
classe C : 500€ remboursés en plus de la PUMA, prix max de la prothèse : 1250€/prothèse.
classe D : 560€ remboursés en plus de la PUMA, prix max de la prothèse : 1400€/prothèse.

Remboursement par la CMU-C des 20 ans et plus

Seuls les appareils en classe c et d sont éligibles au remboursement pour cette catégorie. Pas de panique, les autres classes n’existent plus de toute façon.

classe C et D : 79,88€ pour une prothèse ou 159,77€ pour deux prothèses, remboursés en plus de la PUMA, prix max de la prothèse : 700€/prothèse ou 1400€ les deux.

Cela reste minime mais permet néanmoins d’approcher des premiers prix chez les audioprothésistes discounters.

Retrouvez ces infos sur le site de la cmu : https://www.cmu.fr/protheses_auditives.php

Le remboursement des appareils avec l’aide médical d’état AME

Les bénéficiaires de l’AME perçoivent un remboursement de l’assurance maladie de 199.70€ par appareil auditif, soit 100% du tarif de base de la LPP. Néanmoins, il n’y a pas de forfait complémentaire à la manière de la cmu-c, pour venir compenser les écarts de prix important des prothèses auditives.

liens vers le site de l’AME : https://www.cmu.fr/vous_etes_etranger_en_situation_irreguliere.php

Comprendre les classes d’appareils auditifs pour le remboursement

Les classes d’appareils auditifs que vous trouvez indiquées sur votre devis normalisé, remis par l’audioprothésiste, ou également sur les tableau de remboursement d’Ameli, sont des catégorisations arbitraires défini par la LPP pour étager la hauteur des remboursements chez les personnes de moins de 20 ans et chez les malentendants souffrant d’un handicap de cécité.

Parallèlement, ils indiquent le niveau de nouveauté de l’appareil et sont donc synonyme d’une certaine efficacité technologique.

La classe A représentant les appareils les moins évolués technologiquement, en gros les anciens sonotones analogiques des années 90 et la classe D représentant les modèles actuels numériques dit de dernière génération.

L’impact des classes de prothèse sur les remboursement sécu d’un malentendant

L’impact des classes d’appareils est minime sur le remboursement. Malgré que beaucoup de patient s’inquiète sur la classe de leur prothèse, cela ne change concrètement rien pour un malentendant.

Premièrement, cela ne change rien puisque cette classification arbitraire n’est pas d’une grande précision, ce qui entraine un classement en classe D de quasi tous les appareils récents.

Deuxièmement, si vous avez 20 ans et plus et ne souffrez pas de cécité, vous serez remboursés au même tarif quel que soit la classe de la prothèse que vous avez choisi.

Troisièmement, si vous avez moins de 20 ans ou que vous souffrez d’un handicap de cécité, étant donné que 90% des aides auditives sont en classe D et que 10% sont en classe c, souvent les modèles les moins chers, vous serez remboursés respectivement 840€ pour le classe D et 750€ pour le C, différence généralement largement compensée par la différence de prix entre les deux catégories, au cas où vous arrivez encore à acheter un classe c.

Aidez vous d’une mutuelle spéciale audition !

La sécurité sociale est bien loin de pouvoir rembourser les frais réels de l’achat d’un appareil auditif. Même si les prix se démocratisent et que les prothèses auditives sont de plus en plus abordables, il est vivement conseillé de choisir une mutuelle spécialiste de l’audition capable de compléter une partie des sommes versées, pour alléger le coût de votre appareil.

Certaines mutuelles santé disposent en effet, dans leur contrat santé, des remboursements prévus spécialement pour l’audition et les aides auditives. En cherchant bien, on peut trouver des forfaits remboursement auditifs intéressants, sachant qu’à l’achat d’un appareil suit souvent, dans les années futures, divers frais de fourniture type piles, entretien, nettoyage etc…

Vous avez aimé? Partagez-le :